Tu peux le faire!

Peut être que ça ne te dira rien mais pour ma part et pour ceux qui me sont proches, refaire ma chambre était un vrai goal. Cela faisait des années que je disais sans cesse que je devais la repeindre et la transformer en chambre de « blogueuse ». Mais les années passaient, répétant les mêmes paroles mais aucun changement dans les faits. 

C’est alors cette année que j’ai pris mon courage à deux mains et que je suis passée de paroles en actes. (Est-ce une coïncidence que le timing corresponde à celui du lancement de mon blog? Maybe 👀) J’ai alors tout planifié: peinture, nouveaux meubles & décorations. J’étais tellement contente d’ENFIN pouvoir passer à l’action! Et c’est en repeignant cette chambre que j’ai été inspirée à écrire cet article, en tirant 3 leçons que je vais exposer en 3 points: 

Aux premiers coups de pinceaux, mes premières pensées (qui font alors l’objet de la première partie de cet article) ont été celles-ci: J’étais tellement fière de moi d’avoir ENFIN réalisé ce gros projet like je ressassais dans ma tête toutes les fois où je me suis dis que j’allais le faire… J’ai alors commencé à m’auto-exhorter en me disant que:

  • Quand on veut et qu’on est vraiment déterminé, tout est réalisable et ce, quelque soit le temps écoulé!

Puis, figures-toi que j’ai monté tous les meubles de ma chambre seule, ainsi que la fixation des meubles et des étagères etc et voici alors la réflexion que j’ai pu en tirer: 

  • Parfois on en attend trop des autres, comme si on se rendait nous-même dépendant d’eux! Il y a des choses qui paraissent de prime abord infaisables par soi-même mais lorsqu’on finit par le faire seul on se rend compte que finalement l’autre personne (sur qui on comptait) n’était pas si indispensable que ça! – Tu vois de quoi je parle j’espère? (Personnellement, j’ai tellement d’exemples où je me suis retrouvée à penser ça)

Mais bon, ces 2 réflexions étaient celles qui ont parcourues mon cerveau les 5 premières minutes…

« Rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît » Loi de Murphy

Dis-moi, ça t’arrive aussi à toi d’être emballé pour quelque chose puis de te poser et de réaliser tout le travail ou le temps que ça va te prendre et d’un coup tu te retrouves entrain de paniquer ? Ben j’étais dans ce cas là, je me suis très vite rendue compte de la charge de travail, ressassant alors dans mon esprit tout le temps que j’avais pris pour vider ma chambre quelques heures auparavant, et réalisant le temps qu’il allait falloir pour terminer de peindre la première couche, la deuxième, pour monter les meubles, puis décorer et ranger toutes mes affaires etc etc.. MAIS très vite, je me suis ressaisie en me disant STEP BY STEP et en repensant au résultat de tout ce que je faisais. Ce qui m’amène à dire ceci: 

  • Lorsqu’on est en cours de réalisation d’un projet il faut maintenir le cap en restant focus sur la fin, sur l’objectif car si on se préoccupe et que l’on se concentre uniquement sur chacune des étapes par lesquelles on passe pour parvenir à ce résultat, alors survient un risque de relâchement et d’abandon mais lorsque l’on garde les yeux fixés sur le but, alors on avance. 

Là où je veux en venir, c’est que mon projet de refaire ma chambre n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et les leçons que j’ai pu en tirer sont applicables à de nombreux autres exemples, autres cas ou situations que tu es peut être entrain de vivre. Ce que j’essaye de te dire au travers de cet article est qu’avec beaucoup de volonté et de détermination tu es instoppable! Peut être qu’il y a cette chose que tu voulais réaliser depuis longtemps mais qui te parait trop grande, sache qu’il n’est pas trop tard pour t’y mettre, c’est encore possible! Peut être que tu comptes sur quelqu’un pour faire ceci ou cela mais pose toi, deux minutes, évalue la chose et demande toi si tu es réellement incapable de le faire par toi-même? Il y a une force en toi dont tu n’es peut être pas conscient!

Tu peux y arriver, tout est possible!

Avec amour, 

The Christianista

Leave a Comment